D’Erevan à Genas : retour sur le parcours de Daniel DANIELIAN

Daniel DANIELIAN est né le 10 février 1975, en Arménie. Il grandit dans la capitale, entre ses parents et ses deux frères. Passionné de musique, il poursuit des études au conservatoire national puis au conservatoire supérieur d’Arménie, en tant que chef de chœur. En 1992, il crée avec un de ses professeurs, les « Petits chanteurs d’Arménie ». Ensemble, ils vont parcourir le monde, avec des tournées en Europe, en Russie et aux Etats-Unis. En 1999, il quitte l’Arménie, pour plus de liberté artistique. Il choisit la France, un pays qu’il connaît bien puisque ses grands-parents y ont vécu. Il s’inscrit alors, au Conservatoire national de Lyon. Très vite, il devient chef de chœur à Genas. En parallèle, il travaille avec le théâtre d’opérette de Lyon. L’année suivante, il intègre le conservatoire de Givors. Là, il développe les activités vocales.

Avec la maîtrise de Givors, ils obtiennent à deux reprises le premier prix, lors de concours nationaux de chorales de Forbach, puis à Tulle.

Rencontre avec Charles Aznavour

En 2004, il est contacté pour participer au concert anniversaire des 80 ans de Charles Aznavour, au Palais des congrès de Paris. « J’ai travaillé avec Hélène Ségara, Jennifer et Alizée, comme préparateur vocal » raconte-t-il. « C’était un rêve non seulement d’être là, mais aussi d’y travailler. Ils avaient besoin de quelqu’un pour coordonner les chansons ». Il rencontre le grand Charles Aznavour, son idole. C’est grâce à ses chansons « For me, Formidable », « Je m’voyais déjà », ou  « la Bohème », qu’il a appris à parler le français.

Daniel D. admet se former très souvent pour faire évoluer sa pédagogie.

Cette remise en cause est toute à son honneur.